Artistes
Michel CYWIE

Michel CYWIE

L'un des compositeurs légendaires qui a écrit l'histoire musicale de la francophonie

Michel nous parle de sa vie et de sa carrière :

“Je suis né en 1954, ma mère adorait l’opéra italien et s’il n’y avait pas eu la guerre, elle aurait certainement fait une carrière de chanteuse. J’ai commencé à jouer du piano à l’âge de 3 ou 4 ans.

J’avais une excellente oreille et une paresse absolue pour lire la musique. J’apprenais en écoutant et en regardant les mains de mon professeur. J’ai donc appris Mozart comme j’ai appris les Beatles, en chantant et en reproduisant les airs que j’aimais.

Mon manque de discipline m’a valu d’être “renvoyé” du conservatoire municipal mais j’étais jeune et bien qu’un peu traumatisé, j’ai su rebondir. Je ne voulais plus rien avoir à faire avec le solfège ni avec les cours académiques.

Je me suis tourné vers la musique populaire, les chanteurs pop des années 60 et Salut les Copains en France. C’était le début de Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Eddie Mitchell, Frank Alamo, Sheila et parmi cette foule, un jeune chanteur : le petit prince.

Voici le contexte et l’histoire de ma première composition

J’étais en vacances avec mes parents à Riccione, sur l’Adriatique. Les radios italiennes diffusaient Gigliota Cinquetti.

Un matin, en marchant dans la rue, je crois reconnaître de loin la silhouette de Stella, une starlette française dont le disque passait sur Europe1. Comme j’étais abonné au magazine Salut les copains, j’avais vu sa photo dans les articles du magazine.

Je descends la rue, et d’une manière très directe, je m’approche d’elle : “Tu es Stella ?”

Heureuse d’avoir été reconnue par un fan, elle s’apprête à me signer un autographe. Mais l’objet de mon intérêt était différent. Je lui demande : “Comment puis-je faire un disque ?”. Et oui, il y avait le petit prince, alors pourquoi pas moi ? Elle me donne quelques informations, et je lui demande l’adresse de sa maison de disques : Vogue Productions. J’avais besoin de chansons et de me préparer pour l’audition.

Première étape, les chansons ! Je n’avais pas de piano, mais l’excitation et l’inspiration me suffisaient. J’ai profité du temps où mes parents étaient à la plage pour m’accroupir dans leur chambre et écrire mes deux premières chansons.

Avec le recul, elles correspondaient assez bien à l’époque et au goût du public… deux rebondissements. Je n’ai pas voulu garder ces deux œuvres impérissables pour moi, je me suis précipité à la plage et les ai testées sur mes parents et les voisins alentour.

Hé les gars, il y a Jonhy Hallyday qui vient à Dadada …

J’étais comme un fou ! !!! Ça ne pouvait pas s’arrêter là.

Nous étions censés retourner en Alsace (France) où nous vivions. Mais je devais aller à Villetaneuse (France) dans les studios de Vogue Productions. Et rien ni personne n’allait se mettre en travers de mon chemin. C’est ainsi que mes parents ont décidé de faire une embardée, on peut même dire un détour par PARIS.

Ils ont pris rendez-vous pour moi avec le studio, et j’ai passé ma première audition. L’ambiance était un peu froide, le micro n’était pas adapté à ma taille, ne pouvait pas être réglé, et je devais lever le menton. L’ingénieur du son et mes parents étaient derrière la fenêtre, dans la cabine. Je pense qu’ils étaient dépassés.

Je me sentais un peu isolé, j’avais un peu le trac.

Mais ensuite, j’ai commencé. Quand je me suis arrêté, le preneur de son est venu me rejoindre. Il m’a dit : “C’est pas mal, mais votre voix est en train de changer.”

Un peu timide et confuse, je ne lui ai pas demandé ce que cela signifiait.

– “Vous devez revenir plus tard…”

Je lui ai demandé dans combien de temps ?

– “5, 6 ans”

Je ne comprenais pas ce qu’il y avait dans ma voix et pourquoi c’était si long ! !! Alors je suis partie, mes parents semblaient soulagés, et moi j’avais l’impression d’avoir touché un iceberg et de m’appeler Titanic !

Mon premier message est de ne jamais abandonner votre rêve et de croire en vous.

Continuez à nourrir votre passion et à aimer l’Art. Quand vous serez très bon, quelqu’un sera touché et les portes s’ouvriront !”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr_FRFrançais